Le mouvement des jeunes du diable prend un bon départ

Lors du match des Devils contre les Sénateurs d’Ottawa, vendredi, Frank Piserchia portait un chandail rouge des Devils avec le numéro 30 cousu à l’avant et à l’arrière. C'était un hommage à l'ancien gardien de but Martin Brodeur, la pierre angulaire des équipes des championnats de la Coupe Stanley 1995, 2000 et 2003.

Piserchia, abonnée de 1988 jusqu'au début de cette saison, se souvient avec tendresse de ces jours, mais ils ont semblé comme un lointain souvenir ces dernières années. Les Devils n'ont pas participé aux séries éliminatoires depuis leur accession à la finale de la Coupe Stanley 2012. La saison dernière, ils ont eu le pire bilan de la Conférence Est, et pour chacune des cinq dernières saisons, ils ont été près du dernier pointage, mais au début de cette saison, les réservoirs en grande partie aux recrues Will Butcher, Jesper Bratt et Nico Hischier, les Devils ont une fiche de 8-2 et sont troisièmes de la ligue avec 3,8 buts par match. «Les jeunes gars se débrouillent très bien», a déclaré Piserchia, une résidente de Freehold, NJ. «Il y a beaucoup de vitesse sur la glace, beaucoup d’action sur la glace. Ce n’est pas terne, c’est sûr.

Butcher, 22 ans, un défenseur qui a mené l'Université de Denver au N.C.A.A. titre en avril, est deuxième de l'équipe avec 11 points, toutes passes décisives. Bratt, 19 ans, un choix de sixième ronde au repêchage de 2016, est troisième pour les points avec quatre buts et six passes. Et Hischier, 18 ans, la meilleure sélection au total au repêchage de juin, est le centre de première ligne des Devils et a ajouté deux buts et cinq passes.

S'appuyer sur les jeunes joueurs fait partie du plan de Ray Shero depuis son arrivée en tant que directeur général en mai 2015. L'équipe sortait de son pire bilan (32-36-14) en 26 ans. Le directeur général de longue date des Penguins de Pittsburgh, Shero avait également passé du temps dans les bureaux des Sénateurs et des Predators de Nashville dans les premières années de ces franchises. Il pensait que construire à travers le projet était un moyen intelligent et rentable pour les Diables d'aider à changer les choses.

Les Devils ont eu neuf choix au repêchage de 2016 et 11 cette année. Avec le choix n ° 1 en juin, ils ont choisi Hischier plutôt que Nolan Patrick, un autre centre, qui est passé deuxième derrière les Flyers de Philadelphie. Shero n'a pas promis à Hischier qu'il jouerait dans le N.H.L. cette saison, mais sa performance au camp d'entraînement et aux matchs préparatoires a convaincu l'équipe qu'il était prêt à contribuer.

Les centres Travis Zajac, absent plusieurs mois après avoir été opéré en août sur un muscle pectoral gauche déchiré, et Brian Boyle, qui a reçu un diagnostic de leucémie en septembre, manquent le début de saison. Cela a donné à Hischier l'occasion de centrer la première ligne. Il a un point dans seulement quatre des 10 matchs, mais il a été solide dans la partie défensive et a montré des éclairs d'un joueur que les Devils pourraient construire pour les années à venir.

Tout est un cran plus haut », a déclaré Hischier, originaire de Suisse, qui a récolté 86 points en 57 matchs dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec la saison dernière. «J'ai probablement encore besoin d'un peu de temps pour m'adapter au jeu, mais j'aime les matchs très intenses.»

Contrairement à Hischier, Bratt n'était pas très vanté et n'a signé un accord d'entrée de gamme avec les Devils qu'en mai, 11 mois après qu'ils l'ont sélectionné avec le 162e choix au repêchage de 2016. Seulement 5 pieds 10 pouces et 175 livres, Bratt a partagé le temps la saison dernière entre une équipe de la ligue junior et une équipe professionnelle de deuxième niveau dans sa Suède natale.

On s'attendait à ce que Bratt joue dans la Ligue de hockey junior de l'Ontario cette saison. Mais après avoir bien performé lors d'un match des espoirs à Buffalo en septembre et au camp d'entraînement, il a fait partie de la liste d'ouverture des Devils. «Si nous pensions que Jesper serait aussi bon, nous l'aurions emmené beaucoup plus tôt que le sixième tour. », A déclaré Shero.

Il a ajouté: «Il a pris un excellent départ en marquant des buts, mais cela va se calmer à un moment donné. Mais il a un jeu de secours. C’est un excellent tueur de pénalités. Il est très bon sans la rondelle. »Shero suivait Butcher depuis des années. Il avait vu Butcher jouer pour le programme de développement de l'équipe nationale des États-Unis et dans le championnat du monde junior.

Butcher a remporté le Hobey Baker Award la saison dernière pour le meilleur joueur de hockey collégial. L'Avalanche du Colorado avait sélectionné Butcher au cinquième tour du repêchage 2013 et conservait ses droits jusqu'au 15 août. Ce jour-là, peu de temps après que Butcher eut décidé de devenir joueur autonome au lieu de signer avec l'Avalanche, les Devils contactèrent l'agent de Butcher. Il a signé avec les Diables plus tard ce mois-là.

Il n'a pas fallu longtemps à Butcher pour montrer ses talents de meneur de jeu. Il a établi un record de franchise pour les points lors de ses débuts en récoltant trois passes dans la victoire d’ouverture de la saison des Devils contre l’Avalanche. En entrant dans les matchs de mardi, il est premier parmi les recrues et septième dans le N.H.L. avec 11 passes décisives.

Jusqu'à présent, Butcher, Bratt et Hischier prouvent qu'ils appartiennent au N.H.L. Les Devils recevant également des contributions du centre Pavel Zacha, 20 ans, de l'ailier gauche Miles Wood, 22 ans, et du défenseur Steven Santini, 22 ans, la franchise pourrait être au début d'une renaissance. plus une chose plus longue et plus grande », a déclaré Shero. «Ce sont les types de gars autour desquels vous voulez vous bâtir à cause de ce qu'ils apportent sur et hors de la glace.»

Précédent «
Suivant »